30 scientifiques dans une cage dorée

Written by Heiner Igel, Céline Davy on jeudi, 27 septembre 2012. Posted in Les campagnes en mer

22 septembre 2012

Bloguer depuis une cage dorée !

Nous y voilà, fins prêts à braver les océans et à larguer quelques dizaines de sismomètres dans les abysses de l'océan Indien... Quand soudain... Les dockers ont décidés (pour la première fois depuis de nombreuses années) de lancer un mouvement de grève le jour exact où nous devions commencer le chargement du bateau. Et la situation semble au point mort, pas de changement à l'horizon.
Alors oui ! Nous avons finis par débusquer « nos » quatre énormes containers quelque part dans le port, mais malheureusement, malgré l'usage intensif de la salle de gym du bateau (deux vélos, un rameur, une machine pour courir et des altères), nous ne nous sentons toujours pas assez forts pour les transporter, à bout de bras, jusque sur le pont du bateau.
C'est notre quatrième jour à bord du Marion Dufresne resté à quai, sans véritable occupation si ce n'est l'attente. On passe le temps assis sur les deux chaises à l'extérieure de la salle scientifique, à observer les reliefs volcaniques de l'île de La Réunion, et à attendre la prochaine éruption, dont le spectacle pourrait d'ailleurs être suivi sans risques à cette distance.
D'autres font du footing, le long du magnifique sentier littoral, après la sortie de l'immense enceinte portuaire (à 2 km du bateau). Ils reviennent - dont Jean-Paul - pleins d'inspiration pour composer une nouvelle chanson sismique rock ! C'est incroyable de constater l'effet qu'une grande disponibilité, soudaine et imprévue peut avoir sur votre esprit ! Merveilleux ! Inspirant !
Ce qui nous retient, de nous jeter par dessus bord malgré tout, sont les repas. 12h15 et 19h15. Quatre services. Entrée, plat, fromages et dessert. De l'excellente cuisine française (une autre bonne raison pour courir à la salle de gym). Le tout suivi d'un café et de discussions sur la Science, le Monde, notre situation, la région. Quelle opportunité de travailler avec des collègues de La Réunion, de Rodrigues, de Maurice, de Madagascar, et d'en apprendre davantage sur toutes ces lointaines contrées !
La situation est dangereuse ! 30 scientifiques qui disposent de tout leur temps, privés d'accès Internet mais avec une intendance parfaite... Quelques idées explosives pourraient bien germer ici !

About the Author

Heiner Igel

Heiner Igel

Professeur de sismologie

Céline Davy

Poster un commentaire

Connectez vous afin de laisser un commentaire